ArtantheCities
ART TRAVEL
& MORE
Follow me

Search

catalogo generale

Catalogue général. Ou raisonné. Qu’est-ce que c’est?

Le catalogue général est un bord de l’activité d’un artiste.

Beaucoup de grands artistes parviennent à créer leur propre catalogue général ou raisonné au sommet de leur carrière. Ceci est suivi par des collaborateurs à l’écoute critique et par des collectionneurs qui se plaignent du besoin d’exigences du marché.

Ayant surmonté la monotonie primitive, souvent causée par la difficulté que l’on rencontre parfois dans l’approche de ce « livre géant », le catalogue général présente quelques aspects intéressants. Qu’il soit déjà publié ou en construction, le premier est de pouvoir suivre le parcours d’un artiste. En fait, il suffira de suivre la chronologie des pages et le passage du temps. De cette façon, il sera possible d’évaluer dans certains cas même la tension créative.

Catalogue général. Ou raisonné. L’histoire de l’artiste

S’il est bien structuré et riche en informations, il peut être un garde-fou indispensable contre les épisodes inopportuns de dévalorisation de l’œuvre. Souvent en raison de l’absence de nouvelles. Un exemple peut être la perception courante qu’un artiste a beaucoup travaillé au cours d’une certaine période de sa carrière. Et a donc produit plusieurs œuvres. Ou, à l’inverse, qu’il n’a travaillé pour rien et que donc les œuvres d’une certaine époque sont rares. Grâce à un catalogage minutieux, vous prenez immédiatement conscience de la réalité des faits. Et donc une évaluation correcte peut être faite. Loin des jeux de pouvoir des galeristes ou des maisons de vente aux enchères, mais basés sur des données fiables et transparentes.

Une œuvre, donc, dont il est possible de raconter l’histoire depuis le moment de la création jusqu’à aujourd’hui. Dont il sera possible de retracer les périodes au cours desquelles il a bénéficié d’une plus grande attention, à travers des ventes aux enchères, en galerie et chez des particuliers, des expositions dans le monde entier. Il s’agit d’une œuvre qui aura certainement une plus grande importance d’un point de vue culturel et sur le marché, par rapport à une œuvre dont l’originalité ou l’histoire sont incertaines.

Catalogue général. Ou raisonné. L’archivage des œuvres

Pour permettre une rédaction complète du catalogue général, l’archive invite le plus souvent ses collectionneurs à collaborer en fournissant le matériel nécessaire.

Afin d’archiver les œuvres et de pouvoir décréter leur authenticité, ou, dans certains cas, seulement l’intérêt, toute la documentation existante détenue par le collectionneur ou la galerie est requise. L’évaluation est effectuée par l’archive ou par un comité scientifique mandaté par celle-ci pour les inscrire au catalogue. En présence de l’artiste, s’il est vivant. En son absence, bien sûr, s’il n’est plus en vie. 

Catalogue général. Ou raisonné. Le conservateur critique

Enfin, la création d’un catalogue général découle d’une longue association entre l’artiste et le critique qui sera le conservateur du volume, puisqu’il doit s’agir de la publication la plus riche de l’œuvre du maître sur le plan scientifique. En effet, le conservateur apporte avec lui sa propre connaissance du contexte historique et artistique dans lequel l’œuvre est née, mais aussi le point de vue propre à souligner les particularités de l’œuvre individuelle.

Le catalogue général dans son ensemble pourrait donc être défini comme une « Bible » de l’artiste, tandis que les fiches techniques de chaque œuvre qui le compose peuvent être assimilées à une fiche d’identité détaillée : tout ce qu’il y a à savoir sur l’artiste et ses œuvres sera racontée dans ce volume qui prend alors valeur de texte de référence idéal.